Combattant d'émeuraude [Test Rp : Maxjow]

Aller en bas

Combattant d'émeuraude [Test Rp : Maxjow]

Message  PNJ le Sam 7 Mar - 22:23

Le désert du Hueco Mundo. Du sable, encore et toujours, telle une étendue infinie... D'ailleurs, c'était une étendue infinie quand on y réfléchissait. J'étais allongé dans le sable, les yeux clos. Quelques mèches de mes cheveux sombres et courts retombaient sur mon visage, sans que j'y face attention. Le vent se mit à souffler doucement sur le désert, seule source de fraicheur dans cette chaleur aride. Je me tournais sur le côté, et enfonçais ma main gauche dans le sable, pour me relever lentement. J'époussetais ma tenue, un pantalon ainsi qu'une veste ouverte noire... Plutôt choquant, dans se désert où tout était blanc. Mais je faisais avec. Je me mis lentement en marche, me demander ce que j'allais trouver aujourd'hui. Un déchet ? Rien ? Un arrancar ? Bah, surement rien d'exceptionnel. Je marchais en direction de Las Noches sans y faire attention. Je ne voulais pas y aller. Où plutôt, y retourner. De toute façon, je partirais dès que je serais trop près de se palais à mon goût. Le cliquetis de mon épée géante sur mon bras commençais à devenir agaçant, mais au moins, il me sortait de mon silence de mort. Je tournais d'ailleurs mon visage vers se même bras... Fais d'une matière blanche, et prolongé par de longues griffes à la place des doigts. Je refermais mon poing, et un craquement se fit entendre. Je relachais mon muscle, et une fine poudre blanchâtre tomba au sol, dans le sable. A force, les jointures commençaient à se remplire elle aussi de cette matière blanche formant le masque des hollows, se qui était plutôt gênant. Mon regard remonta lentement le long de mon bras, visible sous la manche de ma veste arrachée... Trop gênante. La matière blanche remontait jusqu'à l'épaule, formant quelques piques, puis s'étendais sur la partie droite de mon torse, passant un peu sur mon estomac. Pas toujours pratique, mais parfois assez résistant pour ne pas se faire tuer... Ce bras possédait une résistance incroyable. Je relevais lentement mon visage, posant mon regard sur Las Noches, se dressant fièrement face à moi... Haha, quel palais minable... Il me donnais vraiment la gerbe. Je me retournais, avant de sentir un reatsu plus ou moins élevé... Hmm, mon échauffement du jour ? Je disparut d'un sonido, arrivant au niveau de la source de cette aura. Un autre arrancar... Pff, pitoyable. Pas de quoi s'échauffer, c'est tout juste si j'allais pouvoir me dérouiller.

- Qu'est ce qu'un faible comme toi fais dans se désert ? Tu ne devrais pas aller jouer les toutous à l'intérieur ? Ca serais déjà plus de ton niveau, gamin.

Je lui montrais directement mon hostilité, et mes yeux couleurs émeraude le fixèrent d'un air mauvais, méprisant... Je passais ma main gauche dans mon dos, et la déposais sur le manche de mon épée, glissant mes doigts autour. Oh, vous ne saviez pas ? Je suis ambidextre. Je sortis l'énorme lame, la tenant à mes côtés. Elle était légèrement inclinée vers le bas, mais surtout, vraiment immense... Un peu plus de deux fois ma taille. Difficilement maniable, mais un seul coup bien placé pouvais mettre à terre. Et rare étaient les hieros capable d'y résister. Je jetais un regard hautin à l'inconnu, avant de brandir mon épée vers lui. En un instant, elle fut pointée sur son front, prête à le transpercer. Je passais ma main droite sur mes côtes gauche, et la faisait lentement glisser sur mon ventre, sentant les griffes froides passer sur ma peau... Lorsque les griffes arrivèrent sur le trou dans mon corps, se trouvant pile au niveau de mon estomac, je la ramenais lentement vers moi. Je plaçais mon épée en diagonale par rapport à mon corps, et ma main pourvu de griffe au niveau de ma joue. Cette garde était celle que je trouvais la plus pratique pour me battre de manière efficace. Cet arrancar allait s'en rendre compte.

- Personne ne viendra te sauver, seule la mort va t'emporter.

J'avançais légèrement ma jambe droite dans le sable, sans décoller mon pied du sol. Je n'avais pas prévu de m'éterniser, et voulais en finir rapidement avec cet arrancar qui, à mes yeux, n'avait strictement aucune sorte d'intérêt, quel qu'il soit d'ailleurs. Un rictus sadique se dessina sur mes lèvres. Un seul petit intérêt peut-être, au fond... Il allait me donner le plaisir de voir son sang tapisser le sable du désert blanc.

PNJ

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 22/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum